Manteaux d’alpaga : comment choisir et avec quoi combiner

La laine d’alpaga est une fibre notamment utilisée en vue de la conception de vêtements à la fois chauds et résistants. Il s’agit d’un tissu dit haut de gamme dont la fabrication est possible à l’aide des poils de l’animal portant le même nom. À titre de comparaison, l’alpaga se veut plus légère et douce que la laine issue du mouton.

La laine d’alpaga : d’où vient-elle et quelles sont ses caractéristiques ?

Les alpagas sont des mammifères domestiques appartenant à la famille des camélidés (lamas, chameaux, dromadaires, etc.). Ils vivent principalement en Amérique du Sud, au sein de la Cordillère des Andes et sont donc réputés pour leur toison du même nom qui forme une fibre naturelle soyeuse, douce et durable. Après la période de tonte, la laine d’alpaga est peignée puis tricotée.

Opter pour un manteau en alpaga c’est l’assurance de posséder un vêtement de grande qualité. Cette dernière dépendra notamment du degré de finesse mais également de la dimension des fibres de la laine.

Ces manteaux offrent une coupe élégante et plutôt épurée. Surtout, ils possèdent de remarquables propriétés thermiques et isolantes grâce à la solidité et à la résistance de sa laine permettant de conserver sur une longue durée toute la chaleur du corps humain.

Ils ont ainsi l’avantage de pouvoir se porter avec de multiples tenues différentes comme par exemple un ensemble décontracté et chic. Concernant les coloris il faut savoir que les teintes naturelles des alpagas sont nombreuses, au total près d’une cinquantaine est comptabilisée parmi toutes les espèces vivantes à travers la planète.

Des manteaux en alpaga oui, mais lesquels ?

Le meilleur lainage d’un manteau pour la mode féminine reste celui qui utilise le plus de fibres naturelles possibles. En fonction des modèles, le pourcentage d’alpaga présent va varier. Mieux vaut dès lors s’orienter vers des manteaux affichant au minimum 70% de laine dans leur composition. L’idéal étant les manteaux proposant un mélanges de laine (mohair, alpaga, cachemire), une combinaison de laine vierge et d’alpaga ou encore ceux composés aux trois quarts d’alpaga à laquelle s’ajouteront un peu de matières synthétiques (polyamide, polyester…).

Certains fabricants de trenchs et manteaux proposent des modèles où l’association des différentes laines n’atteint pas les 50%, les substances synthétiques dominant la composition. En sachant que les manteaux d’alpaga sont tous doublés en polyester, viscose ou par d’autres matières artificielles, il est donc important de bien regarder au préalable les éléments composant le manteau et aussi de privilégier des modèles sans ajout de colorants où seule la couleur naturelle de l’alpaga est présente.

Le choix du manteau féminin en alpaga va par ailleurs dépendre des goûts ou besoins de chacune. Il existe ainsi des modèles aux coupes assez longues, dotés de manches raglan réglables par revers, comprenant parfois une capuche tenante. Ils sont notamment proposés dans des coloris divers allant du bleu nuit au noir, en passant par le beige, le gris anthracite, le rouge ou la couleur camel.

Les manteaux d’alpaga peuvent également se trouver dans des coupes plus courtes (allant jusqu’à la moitié des cuisses) avec une légère évasion dans le bas et de l’autre côté une capuche drapée pour un rendu chaleureux et enveloppant.
Ces manteaux courts sont plutôt à porter accompagnés de robes courtes ou bien associés à des jeans et des tops imprimés.

Il faut noter que la plupart des manteaux en alpaga (courts ou longs) possèdent des poches fendues sur les côtés et disposent d’un double boutonnage par pressions cachées. En définitive, les manteaux d’alpaga permettent de bénéficier de tous les bienfaits d’une laine garantissant de véritables sensations de chaleur et de résistance sur la durée.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *