Une silhouette plus affinée grâce à la liposuccion

Parfois, il arrive que même avec du sport et un régime, des amas de cellules graisseuses s’accrochent sur certaines zones. C’est bien souvent le cas de ce qu’on appelle la “culotte de cheval” mais également des petits bourrelets disgracieux au niveau du ventre. Alors, pour corriger tous ces petits défauts, la chirurgie esthétique nous vient en aide grâce à la liposuccion. 

Petites questions sur la liposuccion 

La liposuccion est une technique qui permet d’éliminer des graisses qui s’accrochent, malgré les régimes ou une activité sportive. En général, elle forme de petits bourrelets disgracieux tenaces qui se stockent au niveau des hanches, à l’intérieur des genoux ou au niveau des fesses. Voilà pourquoi, il est parfois conseillé de passer par la case bistouri. Lors de l’intervention, de petites incisions seront réalisées sur le pourtour de la zone à opérer. Ensuite, des canules relativement fines seront insérées dans les différentes zones de manière à aspirer la graisse en profondeur. Et la technique a beaucoup évolué puisque aujourd’hui, on préfère parler de liposculpture. En effet, dans le temps, les grosses canules permettaient certes d’aspirer la graisse, mais le résultat n’était pas du tout esthétique. Après l’opération, la peau ressemblait plus ou moins à de la tôle ondulée. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, puisque grâce aux progrès de la chirurgie, on retrouve une silhouette affinée et des résultats sur le long terme. 

Les zones du corps concernées 

Si vous vous posez la question, voici un petit tour des zones du corps concernées par une opération de liposuccion. Tout d’abord, il s’agit de la fameuse « culotte de cheval ». En général, elle crée un bourrelet sur la face externe des cuisses. Il peut également s’agir de bourrelets graisseux autour du ventre et qui dans ce cas-là, ne nécessitent pas d’anesthésie générale. Même chose pour les hanches et les poignées d’amour qui concernent plus souvent les hommes que les femmes. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une opération tout de même assez lourde et qui nécessitera un peu de temps avant que le gonflement et les bleus ne disparaissent. Compter en général 1 mois de rétablissement et entre 1800 et 3 800 € pour cette intervention.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *