Les ingrédients detox pour accompagner vos plats

Pour cuisiner détox il vous faut bien entendu les condiments classiques comme le sel et le poivre, mais également des corps gras, des épices, des herbes aromatiques…

Petit passage en revue des ingrédients que je devrais ABSOLUMENT voir dans vos placards !

Les huiles végétales

Ces sont les ingrédients fondamentaux d’une cuisine saine.

Quels que soient nos soucis de santé, nous avons besoin d’un apport en acides gras essentiels.

Autant les graisses animales peuvent être néfastes, encrasser nos artères, augmenter le stockage dans les cellules graisseuses et encombrer nos organes d’élimination, autant les huiles crues sont indispensables au bon état général de l’organisme et ne produisent pas de surcharge toxinique.

Il n’existe pas d’huile plus grasse ou moins grasse qu’une autre.

Toutes sont composées de lipides et ont à peu près la même densité calorique (environ 880 calories pour 100 g). La seule différence réside dans leur composition en acides gras essentiels mono-insaturés ou polyinsaturés (la famille à laquelle appartiennent les fameux oméga-3 et oméga-6).

En variant les huiles que vous utilisez, vous varierez vos apports en acides gras essentiels. C’est une bonne manière de couvrir tous vos besoins sans trop y penser.

Il vaut mieux utiliser des huiles végétales de première pression à froid (de préférence bio) car les modes d’extractions par chauffage détruisent une partie des acides gras qui sont fragiles et résistent mal aux hautes températures. Pour les mêmes raisons, il vaut mieux les utiliser crues.

Lorsque vous avez besoin de chauffer un corps gras, utilisez une petite quantité d’une huile sans saveur neutre qui résiste aux températures (arachide, tournesol) et rajoutez en fin de cuisson une autre huile crue pour son apport nutritionnel et sa saveur.

Les vinaigres

L’utilisation médicinale du vinaigre ne date pas d’hier ! On l’utilisait jadis pour lutter contre les fièvres ou pour nettoyer les plaies.
On sait aujourd’hui que le vinaigre a sa place dans toutes les cuisines, mais pour d’autres raisons.

Il contient beaucoup de potassium, ce qui le rend diurétique.

Il contribue à l’entretien de l’équilibre acido-basique du milieu intérieur. Vous pouvez varier les vinaigres : vinaigre de cidre au miel ou au gingembre, vinaigre de vin nature ou aromatisé à la figue, à la framboise, à l’échalote, à la noix, et enfin vinaigre balsamique, moins acide et plus goûteux, que l’on peut utiliser seul ou mélanger aux précédents.

La sauce de soja

Elle permet d’aromatiser naturellement certains plats. Avant d’acheter votre sauce de soja, vérifiez sur l’étiquette qu’elle ne contient pas d’additifs chimiques.

Le pain au levain

Le pain est un aliment à part entière, qui peut faire partie de vos repas si vous ne l’associez pas à une autre source de glucides lents.

Il vaut mieux consommer du pain complet ou semi-complet, car le raffinage nécessaire pour produire la farine blanche élimine une grande partie des nutriments contenus dans l’enveloppe du grain de blé.

Le raffinage rend aussi  les glucides plus rapidement assimilables, ce qui nuit à l’intérêt nutritionnel du pain. Plus important encore : achetez du pain fabriqué avec du levain naturel.

Ce levain, préparé à partir d’un peu de pâte à pain fermentée, contient des champignons microscopiques qui prédigèrent certains éléments nutritifs du blé, les rendant plus facilement assimilables.

La levure chimique provoque un gonflement de la pâte à pain qui ressemble à celui du levain, mais elle ne produit aucune transformation des substances difficiles à assimiler.

Comment ne pas mieux démarrer la journée !

L’ail et l’oignon

Ces deux légumes sont largement utilisés en cuisine comme base aromatique.

Ne vous en privez pas, car ils ont de nombreuses vertues nutritionnelles. L’ail est un grand protecteur du système cardio-vasculaire et un fluidifiant sanguin.

L’oignon contient beaucoup d’antioxydants. Tous deux participent à l’équilibre de l’organisme dans les périodes de nettoyage intérieur.

Les laitages à 0% de matières grasses

Les laitages allégés sont de vrais aliments, dont la fabrication ne nécessite ni d’importantes manipulations industrielles, ni l’ajout de grandes quantités d’additifs et d’agents de texture.

Dans le cadre d’une alimentation détox, ils apportent leurs minéraux et leurs acides aminés, sans surcharger l’organisme en graisses animales.

Les yaourts, les fromages blancs et les fromages frais ne provoquent pas les mêmes intolérances que le lait, car les grosses molécules de protéines et de glucides ont été prédigérées par la fermentation.

Le miel

Il remplace avantageusement le sucre blanc dans la préparation des desserts, car son assimilation produit peu de déchets.

Même s’il est composé à plus de 99% de sucre, il s’agit de glucose et de fructose mélangés, qui sollicitent le pancréas de manière moins brutale.

Le miel contient très peu de vitamines, mais il apport certains minéraux. Sa saveur permet de relever le goût des salades de fruits ou des crèmes maison.

Les graines de cèleri ou de fenouil

Ces graines ont des vertus dépuratives.

Vous pouvez les utiliser, entières ou réduites en poudre, pour parfumer vos plats ou pour préparer des infusions odorantes et savoureuses qui accompagneront agréablement vos repas.

Les herbes aromatiques

Vous pouvez les utiliser fraîches en saison, ou surgelées.

Ces herbes supportent bien la congélation qui n’altère ni leur goût ni leurs vertus de manière importante. Non seulement elles apportent leurs saveurs, mais certaines ont de vraies qualités dépuratives.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *